M’accueillir comme tu m’accueilles

Seigneur, toi qui m’aimes tel que je suis
et non tel que je rêve d’être,
aide-moi à vivre
avec mes ombres et mes lumières,
mes douceurs et mes colères,
mes rires et mes larmes,
mon passé et mon présent.

Donne-moi de m’accueillir
comme tu m’accueilles,
de m’aimer comme tu m’aimes.

Délivre-moi du remords de Judas
qui, entrant en lui-même,
n’a pas su s’en sortir,
épouvanté et désespéré
devant l’immensité de son péché.

Accorde-moi le repentir de Pierre
qui a su rencontrer ton regard,
appel silencieux chargé de tendresse.

Et, si je dois comme lui pleurer,
que ce ne soit pas sur mon orgueil humilié
mais sur ton Amour offensé et blessé.

Un détenu


Rembrandt (1606-1669)
Le retour du fils prodigue (1668)
Musée de l’Hermitage, Amsterdam