Prière des copistes et enlumineurs

Moine copiste, XIVe s.
Enluminure dans la marge d’un codex

Seigneur,
enseigne-moi à prier avec mes mains,
mes bras et toutes mes forces.

Rappelle-moi que l’ouvrage de mes mains t’appartient
que si je le fais par goût du profit,
comme un fruit oublié je pourrirai à l’automne.
Si je le fais pour plaire aux autres,
comme la fleur de l’herbe je fanerai au soir.
Mais si je le fais pour l’amour du bien,
je demeurerai dans le bien
et le temps de faire bien,
c’est tout de suite.

Un copiste du Moyen-Age


> Travail du copiste et de l’enlumineur