Chaque instant, un matin

Dès mon lever, je te dis, Seigneur :
Je vais prendre
le temps de t’écouter.

« Je suis ton Créateur.
Avant ton lever,
j’ai déjà éveillé les oiseaux.
Ils ont chanté,
pour que tu n’oublies pas
d’éliminer de tes lèvres
toute parole qui détruit.

J’ai mis le soleil
qui se lève et éclaire,
pour que tu sortes
des angoisses et des ténèbres,
et que tu sois plus fort que les ombres
et les vies brisées.

J’ai créé l’eau
pour te rafraîchir et t’apaiser,
et les fleurs pour les cadeaux d’amitié.

J’ai ajouté partout la beauté
que personne ne pourra jamais détruire.

Et je t’ai donné le don suprême :
la liberté.

Par la lumière de cette journée,
j’ai inscrit sur le ciel d’immensité
que ma lumière va toujours gagner
sur les guerres,
les mensonges et la vulgarité.

Pour ceux qui ne voient pas la beauté,
j’ai mis en eux un cœur capable d’aimer. »

Je t ’ai écouté, Seigneur, et je te dis :
je me lève
fort, tranquille, assuré.

Désormais :
chaque instant, un matin.
Chaque instant, un éveil.

Un fils de la Première Alliance