La grâce du « oui »

« Beau Dieu », XIIIe s.
Trumeau du portail du Jugement dernier
Cathédrale d’Amiens

Père, ton Fils a dit « oui » : toujours.
Par sa croix et sa Résurrection,
une fois pour toutes.
Il a planté sur notre terre
le « oui » qu’éternellement
il profère devant ta face.
Ainsi, nous pouvons dire « oui »,
nous aussi, après Lui, en Lui,
dans la force de son cœur obéissant.

Son « oui » nous a devancé
comme celui de sa Mère,
notre Mère à tous : Marie.
Tout ce que le cœur humain
contient d’humilité, de disponibilité,
d’écoute et d’obéissance,
est déjà contenu dans son « Fiat »
et trouve là sa consistance.

Mets dans notre cœur et sur nos lèvres
ce « oui » de Marie,
même et surtout aux heures
où nous nous demandons
dans l’angoisse ou la perplexité :
« Seigneur,
comment tout cela pourra-t-il se faire ? »
Père, accorde-nous la grâce
de croire qu’auprès de Toi
tout est possible
et donne-nous la joie de dire :
« Qu’il nous soit fait selon ta Parole. »