La branche morte


La branche morte,
celle qui jamais plus ne portera de feuilles nouvelles,
ni de fleurs ou de fruits,
celle que la vie a désertée pour toujours…
il lui reste une possibilité merveilleuse :
accepter d’être jetée dans le feu,
et celle qui ne servait à rien devient lumière et chaleur
pour ceux qui sont dans la maison.
Le soir, je t’offre, Seigneur,
les branches mortes de ma journée.
Je sais qu’au feu de ton amour.
elles seront transformées !

Michel Quoist