Confiance


Seigneur, tu es miséricorde,
quand viendra la nuit, il se peut que j’en doute.

Quand viendra le doute, il se peut que j’en souffre.

Quand viendra la souffrance, il se peut que je faiblisse.

Tu seras là, Seigneur, au pli de ce mal.
Me croyant seul, je te saurai là.
Là, si je le veux, j’entendrai ta voix.

Comment ? Je ne le sais pas encore.
Mais de ton eau, j’aurai alors soif.

Anonyme