Philippe Chèvre. Une glaise souple


Nous aimons bien instrumentaliser Dieu. Cela nous arrange. En lisant Jérémie (Jr 18, 1-6), il nous est donné un enseignement important pour notre vie spirituelle, à travers une très belle métaphore, celle de l’argile sous les doigts du potier.

Lecture du livre de Jérémie,
1 La parole qui s’adressa à Jérémie de la part du Transcendant :
2 « Descends tout de suite chez le potier; c’est là que je te ferai entendre mes paroles. »
3 Je descendis chez le potier; il était en train de travailler au tour.
4 Quand, par un geste malheureux, le potier ratait l’objet qu’il confectionnait avec de l’argile, il en refaisait un autre avec la même glaise, selon la technique d’un bon potier.
5 Alors la parole du Seigneur s’adressa à moi :
6 Ne puis-je pas agir avec vous, gens d’Israël, à la manière de ce potier ? Vous êtes dans ma main, gens d’Israël, comme l’argile dans la main du potier.

Lorsque ce texte est écrit, nous sommes en 587 avant notre ère. Israël est désespérée : Jérusalem est envahi par Nabuchodonosor, le Temple détruit, le peuple bientôt déporté. Le Transcendant parle (c’est une image) à Jérémie et lui demande d’aller voir ce que fait un excellent potier (le Créateur) avec de la glaise (nos vies humaines).

Le Transcendant attend de nous une bonne résistance : terre pas trop humide ni trop sèche. La souplesse qui convient. Si la terre est trop humide, le bon potier attend que l’évaporation fasse son travail. Si elle est trop sèche, il reprend le travail en humidifiant la glaise : juste ce qui convient. Notre résistance, c’est notre responsabilité en réponse au Créateur.

Et ceux qui ne croient pas en Dieu, où sont leurs résistances ? Platon parle avec raison des transcendantaux : le vrai, le bien et le beau. Devant l’avalanche de mensonges, aujourd’hui plus que jamais diffusées, nous sommes invités à résister en disant vrai avec clarté, même si cela « coûte » beaucoup et déplaît souvent. Le bien : avoir le sens de la justice dans nos relations humaines les plus simples jusqu’aux plus électives. Le beau : dire par métaphore ce qui nous dépasse, car les signes ordinaires sont trop pauvres.

Philippe Chèvre (*1951), Prédication
> Biographie