▷ Gabriel Rin­glet. Résur­rec­tion, insurrection


A vue d’es­prit, © RTS

La foi aide-telle à mou­rir ? Peut-on adou­cir la mort ? Quelle est cette vic­toire de la Croix célé­brée dans l’eu­cha­ris­tie ? Ces ques­tions ont sou­vent été posées à l’au­mô­nier d’hô­pi­tal qu’est Gabriel Rin­glet. Avec clar­té, il pro­teste contre le déni de la mort ren­du dans nos socié­tés. La mort laisse place à la colère devant tout ce qui est injuste. Mais elle fait par­tie de notre vie. Pour lui, elle est à vivre. Cela étant, l’é­cri­vain pro­pose un regard sur la résur­rec­tion, à par­tir des béa­ti­tudes, un regard qui fait place à l’in­sur­rec­tion ! Et pour cela, la parole des poètes est indis­pen­sable ! Il évoque d’a­bord le che­min de la Pas­sion de Jésus de Naza­reth comme un che­min de dénuement.

> Bio­gra­phie