Jean-Pierre Tor­rell. Théo­lo­gie et beauté

Nati­vi­té (~1143)
Église de la Mar­to­ra­na, Palerme 


L’art est-il un lieu théo­lo­gique ?
> Les Échos de Saint-Mau­rice (1985)

Les rela­tions de l’art à la foi et à la théo­lo­gie ne datent évi­dem­ment pas d’au­jourd’­hui. Elles semblent bien avoir été aus­si mou­ve­men­tées que les rap­ports de l’in­tel­li­gence et de la foi. Depuis les ori­gines il y a eu dans l’Église sus­pi­cion à l’é­gard de l’in­tel­li­gence de la part de cer­tains cou­rants. « Qu’y a-t-il de com­mun entre Athènes et Jéru­sa­lem ? deman­dait déjà Ter­tul­lien. Qu’y a-t-il de com­mun entre la sagesse de ce monde et la folie de la Croix ?» Et pour­tant, depuis tou­jours aus­si, il n’a pas man­qué de chré­tiens pour mettre leur intel­li­gence au ser­vice de la foi.