▷ Louis Bro­quet. Beau che­va­lier qui par­tez pour la guerre

Louis Bro­quet (1888-1954), Beau che­va­lier qui par­tez pour la guerre
Chœur des Ar­maillis de la Gruyère, dir. Mi­chel Corpataux

Dé­part de la Pre­mière Croi­sade
Le Livre d’E­racles, XVe s.
BM de Boulogne-sur-Mer

Beau che­va­lier qui par­tez pour la guerre,
Qu’al­lez-vous faire
Si loin d’i­ci ?
Voyez-vous pas que la nuit est pro­fonde,
Et que le monde
N’est que souci ?

Vous qui croyez qu’une amour dé­lais­sée
De la pen­sée
S’en­fuit ain­si,
Hé­las ! hé­las ! cher­cheurs de re­nom­mée,
Votre fu­mée
S’en­vole aussi.

Beau che­va­lier qui par­tez pour la guerre,
Qu’al­lez-vous faire
Si loin de nous ?
J’en vais pleu­rer, moi qui me lais­sais dire
Que mon sou­rire
Était si doux.

Louis Charles Al­fred de Mus­set (1810-1857), Chan­son de Barberine

1952

Bio­gra­phie
Louis Bro­quet (1888-1954)
For­ma­tion mu­si­cale à l’Ab­baye de Saint-Mau­rice en Va­lais avec Au­guste Sé­rieyx (théo­rie) et Ar­min Sid­ler (orgue), maître de cha­pelle de l’ab­baye de 1918 à 1954. Com­po­si­teur es­sen­tiel­le­ment vo­cal et nour­ri de la pen­sée de Cé­sar Franck et d’Au­guste Sé­rieyx, il laisse un ca­ta­logue de plus de 1230 nu­mé­ros (messes, chœurs d’­hommes, chœurs mixtes, mu­sique de chambre, pia­no, orgue). On lui doit plu­sieurs œuvres de cir­cons­tance dont Terres Ro­mandes (1937) sur un texte de Louis Pon­cet et la Can­tate du Rhône (1953) sur un texte de Mau­rice Zer­mat­ten.
Dic­tion­naire his­to­rique de la Suisse